LE GOLF DROUOT – TEMPLE DU ROCK

Bertrand Delanoë, maire de Paris, a inauguré hier une plaque commémorative sur le fronton du N°. 2 de la rue Drouot dans le IXe arrondissement Parisien. C’est là que se situait le célèbre ‘temple’ du rock, le Golf Drouot, une espèce de  ‘Cavern Club’ à la parisienne.

Le barman, Henri Leproux, a commencé par installer un juke-box diffusant de la musique américaine. Plus tard, il invitait les jeunes sur scène pour exprimer leur talent : Jean-Philippe Smet, par exemple, qu’on connaissait déjà comme Johnny Hallyday et Claude Moine, futur Eddy Mitchell.

Dès 1958, la jeunesse française s’y est ruée. Pendant deux décennies, ce lieu mythique pour les amateurs de rock a accueilli quelque 6 000 artistes. Toutes les plus grandes vedettes de la chanson pop et rock française s’y sont produites, parmi eux: Françoise Hardy, Jacques Dutronc, Sheila, Alain Chamfort, Jean-Jacques Goldman et Michel Jonasz. DesAnglais aussi d’ailleurs, notamment les Who et David Bowie.

Mais d’où vient ce nom bizarre ? Il paraît que le salon de thé qui occupait les lieux au début des années cinquante disposait d’un minigolf intérieur de neuf trous ! Fermé en 1981, ce laboratoire du rock français a été transformé en McDo. L’âge d’or du yé-yé s’est terminé mais maintenant l’existence du creuset du rock parisien est gravée dans le mur.

golf drouot

Bertrand Delanoë, mayor of Paris, yesterday unveiled a commemorative plaque on the front wall of No. 2 rue Drouot in the 9th arrondissement (district) of Paris. This was the site of the famous ‘temple’ of rock music, the Golf Drouot, a sort of Parisian-style Cavern Club.

The barman, Henri Leproux, began by installing a juke-box which played American music. Later on, he used to invite young people to take the stage and show off their talent: Jean-Philippe Smet, for example, who was already getting known as Johnny Hallyday and Claude Moine, the future Eddy Mitchell.

From 1958 onwards, young French people packed into the club. Over two decades, some 6000 artists performed at this mythical place for pop fans. All the big names in French pop and rock took to the stage, including Françoise Hardy, Jacques Dutronc, Sheila, Alain Chamfort, Jean-Jacques Goldman et Michel Jonasz. English stars too, notably The Who and David Bowie.

But why the strange name? Apparently the tea rooms which occupied the premises in the early fifties had a nine-hole indoor mini golf course! After it closed in 1981, this laboratory of French rock was made into a McDonalds. The golden age of yeah yeah is over, but now the existence of the crucible of French rock is engraved on the wall.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :