LA BELLE DAME SANS ACCENT

Londres au début du 20e siècle sur la scène Parisienne. Une pauvre fleuriste de rue demande des leçons à un professeur qui se moque de son langage, afin de parler comme une grande dame raffinée dans une boutique de fleurs. Ça vous rappelle quelque chose ?

Deux ans après son dernier passage à Paris, quand, figurez-vous, elle a joué à guichets fermés, My Fair Lady est revenue. Le Théâtre du Châtelet retentit pendant cette période des fêtes des chansons d’une des comédies musicales les plus populaires de tous les temps.

Immortalisée à l’écran par Audrey Hepburn et Rex Harrison, la comédie musicale s’inspire de la pièce Pygmalion de George Bernard Shaw. La pluie en Espagne tombe pour la plupart sur la plaine semble un peu bizarre en français. À Paris donc, elle se joue en anglais, surtitrée en français. Avec des acteurs exceptionnels et un orchestre au nombre de quarante, la production ressemble presque à une opéra.

Le directeur général Jean-Luc Choplin (autrefois directeur général de Sadlers Wells et vice-président de Disneyland Paris), nommé au Châtelet par le maire de Paris, Bertrand Delanoë, se spécialise dans la mise en scène de comédies musicales emblématiques.

Visitez mon site internet www.saliannefrenchfocus.com  pour une nouvelle critique de film à la page Au Cinoche: Le Hérisson. Si vous ne l’avez pas encore vu, c’est un film à ne pas rater.

 

MY FAIR LADY

 

THE BEAUTIFUL LADY WITH NO ACCENT

Early 20th century London on the Paris stage. A poor flower girl asks a professor who makes fun of her speech to give her language lessons, so that she can speak like a refined lady in a flower shop. Remind you of anything?

Two years after it was last on in Paris, when, would you believe it, it played to full houses, ‘My Fair Lady’ is back. During the holiday period, the Châtelet Theatre is ringing with the songs of one of the most popular musicals of all time.

Immortalised on the screen by Audrey Hepburn and Rex Harrison, the musical is based on George Bernard Shaw’s play ‘Pygmalion’. ‘The rain in Spain falls mainly on the plain’ sounds a little strange in French. So in Paris, the show is done in English with French surtitles. With an exceptional cast and a forty-strong orchestra, the production almost seems like an opera.

The director Jean-Luc Choplin (previously director of Sadlers Wells and vice-president of Disneyland Paris), appointed to the Châtelet by the mayor of Paris, Bertrand Delanoë, specialises in putting on iconic musicals.

Visit my website www.saliannefrenchfocus.com   for a new film review on the ‘Au Cinoche’ page: The Hedgehog. If you haven’t already seen it, it’s a must-see film. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :