WEB ROBINSON

Quand il est parti de chez lui à Lille, les bagages de Gauthier Toulemonde (c’est pour de vrai, son nom ?) ont compris quatre panneaux solaires, une éolienne, un ordi portable, deux téléphones satellite, deux tentes et un chien emprunté.

Ce chef d’entreprise, ancien banquier et journaliste est parti passer quarante jours sur une île déserte de l’archipel indonésien qui mesurait 700m x 500m. Pendant son séjour de ‘Web Robinson’, il a traité quelques 800 mails et a continué de gérer son entreprise et de s’occuper de ses fournisseurs, de ses clients et de sa banque.

C’était en regardant les visages tristes des banlieusards à la Gare St Lazare en 2012, juste avant Noël, qu’il s’est décidé à dire au revoir au métro, boulot, dodo. Le but de ce délocalisation ? La réalisation d’un rêve d’enfant et la promotion du télétravail et de l’énergie solaire.

Malgré des moments difficiles, (tempêtes, rats, vipères), vivre à la belle étoile et réapproprier une vie naturelle lui ont plu énormément. Mais Web Robinson était quand même content de retrouver ses proches et a reconnu que ‘rien ne remplace le contact humain’.

Pour travailler sur votre français parlé et votre prononciation, regardez mon nouveau site web : www.saliannefrenchfocus.com

 

web robinson gauthier toulemonde

WEB ROBINSON

When he left his home in Lille, Gauthier Toulemonde’s luggage (is that name for real ?) included four solar panels, a wind turbine, a laptop, two satellite phones, two tents and a borrowed dog.

This company director, a former banker and journalist, went off to spend forty days on a desert island in the Indonesian archipelago, measuring 700m x 500m. During his ‘Web Robinson’ trip, he dealt with some 800 emails and continued to manage his company and to interface with his suppliers, his clients and his bank.

It was when watching the sad faces of commuters at St Lazare Station just before Christmas 2012 that he made up his mind to say goodbye to the daily grind. The aim of this offshore move? To fulfil a childhood dream and to promote teleworking and solar energy.

Despite some difficult moments (storms, rats, snakes), he really enjoyed living in the open air and adapting to a natural life. But Web Robinson was nevertheless pleased to return to his friends and family and admitted that ‘nothing can replace human contact’.

To work on your spoken French and your pronunciation, have a look at my new website: www.saliannefrenchfocus.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :