LE RYTHME SCOLAIRE

Une semaine de quatre jours et demi (au lieu de quatre seulement) et des vacances d’été écourtées à six semaines (au lieu de huit). Voilà l’essentiel des changements du rythme scolaire dans les écoles maternelles et primaires dont on parle beaucoup en ce moment.

En Angleterre on a peut-être du mal à comprendre le tollé qu’il y a eu concernant les changements au rythme scolaire car nos enfants semblent tolérer cinq journées entières à l’école.

Le mercredi libre en France date du 19e siècle, une concession du gouvernement à l’église catholique qui voulait enseigner le catéchisme aux enfants le mercredi. Sous le Président Sarkozy et dans une France séculaire, le mercredi était devenu une journée de sports, de musique, de cours particuliers et, pour les parents qui travaillent, la recherche constante de baby-sitters.

Le gouvernement socialiste actuel a voulu revenir à l’ancien système qui réduit les journées scolaires de 45 minutes et permet aux enfants de poursuivre des activités périscolaires pendant toute la semaine. Le changement concerne un élève sur cinq et tous les élèves à Paris. Les autres écoles devront suivre à la rentrée 2014.

Certains parents prétendent que leurs enfants sont plus fatigués et les communes moins riches n’ont pas les moyens d’offrir les activités réclamées. Espérons que ce ne sont que des problèmes de jeunesse.

                                   École à Verteuil-sur-Charente

THE RHYTHM OF THE SCHOOL DAY

A four and a half day week (instead of only four) and summer holidays shortened to six weeks (instead of eight). These are the main changes to the rhythm of school life in infant and junior schools which are the subject of much current discussion.

In England we perhaps find it difficult to understand the outcry about this change in rhythm, as our children seem to cope with five whole days in school.

A day off on Wednesdays in France dates from the 19th century, a concession by the government to the catholic church which wanted to teach the catechism to children on a Wednesday. Under President Sarkozy and in a secular France, Wednesday had become a day for sport, music, tutoring and, for working parents, the constant search for babysitters.

The current socialist government wanted to revert to the old system which reduces the school day by 45 minutes and allows children to do extracurricular activities throughout the week. The change is affecting one pupil in five and all pupils in Paris. The remaining schools will have to follow suit in September 2014.

Some parents claim that their children are more tired and less well-off local authorities don’t have the means to offer the activities people want. Let’s hope that these are only teething problems.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :