LA RENTRÉE

La rentrée : un des mots les plus galvaudés de la langue française. En plus de la rentrée scolaire et la rentrée au travail, on parle maintenant des rentrées littéraires, politiques et du cinéma. Ces jours de fin d’août/début septembre, où on peut s’attendre à un retour « à la normale », sont presque devenus une saison elle-même, coincée entre l’été et l’automne.

On a parfois l’impression que, pendant tout le mois d’août, on se prépare pour cette fameuse rentrée. Pour les familles, munies de leur ARS*, c’est l’occasion de reprendre le rythme quotidien, accompagné de l’odeur du neuf. Car, au fond, la rentrée n’est souvent rien d’autre qu’un festival de consommation. Ça ne m’étonnerait pas de voir surgir des cartes de vœux de rentrée dans ma boite à lettres. Les médias regorgent de la pub pour les bonnes affaires de la rentrée et mêmes les sonals publicitaires changent. Nos présentateurs préférés reviennent tout bronzés de leurs vacances pour reprendre les rênes et la place qui leur revient.

Mais attention ! La rentrée n’a rien à voir avec Les Revenants, cette série télévisée qui a fait un malheur (une de ces expressions françaises completement contraires à l’intuition) sur Canal+ et qui a ensuite passionné les spectateurs de la Chaîne 4 britannique. Revenir d’entre les morts, c’est encore pire que la rentrée des grandes vacances !

*Allocation de Rentrée Scolaire, versée sous conditions de ressources aux familles ayant au moins un enfant scolarisé âgé de 6 à 18 ans pour les aider à financer la rentrée scolaire.

 

Français : Bus décoré pour la rentrée universi...

Bus décoré pour la rentrée universitaire (devant la faculté de droit de Strasbourg) (Photo credit: Wikipedia)

BACK TO SCHOOL

‘La rentrée’ (the return) : one of the most overused words in the French language. As well as the new school year and the return to work, we now talk about the literary ‘return’, the political ‘return’ and the ‘return’ of the cinema. These days at the end of August/early September, when you can expect to get back to ‘normal’, have almost become a season in their own right, jammed between summer and autumn.

You sometimes get the feeling that throughout the whole of August, people are preparing for this famous ‘return’. For families, armed with their ARS*, it’s the moment to take up the rhythm of daily life again, accompanied by the smell of the new. Because, in actual fact, the ‘return’ is often nothing more nor less than a consumer fest. It wouldn’t surprise me to see ‘rentrée’ greetings cards popping up in my letter box. The media is overflowing with adverts for good deals and even the jingles change. Our favourite presenters come back from holiday tanned and ready to take up the reins and resume their rightful places.

But beware ! The ‘return’ is nothing to do with ‘The Returned’, the smash hit TV series(‘faire un malheur’ – one of those completely counter-intuitive French expressions) on Canal+ which also found its devotees on the British Channel 4. Coming back from the dead, that’s even worse than coming back from your summer holiday!

*Allocation de Rentrée Scolaire, a means-tested benefit paid to families with at least one child of school age between 6 and 18 to help them with the expense of going back to school.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :