LE GRAND TUBE DE L’ÉTÉ 1792

juillet 30, 2013

Get Lucky, Ça va le faire, Bella … Allongé sur la plage ou faisant la fête, la prochaine fois que vous avez une chanson entraînante qui tourne dans la tête, dédiez une pensée aux révolutionnaires de 1792 et le tube de cet été-là, La Marseillaise.

Ce chant de guerre – paroles d’un capitaine mélomane Claude-Joseph Rouget de Lisle mais l’origine de la musique est quand même discutée – s’appelait au début Le Chant de Guerre pour l’Armée du Rhin. La chanson a connu un succès immédiat, la France ayant récemment déclaré la guerre à l’Autriche. Pendant l’été 1792, des volontaires marseillais sont arrivés à Paris où ils la chantaient avec enthousiasme et à tue-tête.

Rebaptisée La Marseillaise, la chanson est devenue officiellement l’hymne national le 14 juillet 1795. Pendant le régime de Vichy, on la chantait toujours mais quelquefois accompagnée par Maréchal nous voilà. En zone occupée, les Allemands ont interdit de la jouer ou de la chanter.

Son statut d’hymne national a été réaffirmé dans la constitution de la IVe République en 1946 et dans celle de 1958 pour la Ve. Valéry Giscard d’Estaing a fait diminuer le tempo, afin de retrouver son caractère original.

Il y a eu de nombreuses reprises au cours des années, notamment par les Beatles dans l’introduction de All You Need Is Love et de façon contreversée par Serge Gainsbourg en 1979 dans sa version intitulée Aux Armes et caetera, un des premiers tubes reggae en France.

Rouget de Lisle singing La Marseillaise for th...

Rouget de Lisle singing La Marseillaise for the first time. 19th century lithography by Wenzel. (Photo credit: Wikipedia)

THE BIG HIT OF SUMMER 1792

Get Lucky, Ça va le faire, Bella … Lying on the beach or partying, the next time you’ve got a catchy song on the brain, spare a thought for the revolutionaries of 1792 and the big hit of that summer ‘La Marseillaise’.

This song of war – written by a music-loving captain Claude-Joseph Rouget de Lisle although the origin of the tune is controversial – was originally called ‘Le Chant de Guerre pour l’Armée du Rhin’ (War Song for the Rhine Army). It was an immediate success, France having recently declared war on Austria. During the summer of 1792, volunteers from Marseille arrived in Paris and sang it enthusiastically at the tops of their voices.

Renamed ‘La Marseillaise’, the song became the national anthem on 14th July 1795. It was still sung under the Vichy regime, but sometimes accompanied by ‘Maréchal nous voilà ‘(Marshall here we are). In the occupied zone, the Germans banned playing or singing it.

Its status as the national anthem was re-affirmed in the constitution of the 4th Republic in 1946 and in 1958 under the 5th(republic). Valéry Giscard d’Estaing had it slowed down, in order to make it more like the original.

There have been numerous cover versions over the years, notably by the Beatles in the introduction of ‘All You Need Is Love’ and in a controversial way by Serge Gainsbourg in 1979 in his version entitled Aux Armes et caetera, one of the first reggae hits in France.

 


LE PRUNEAU D’AGEN

juillet 26, 2013

Avez-vous déjà goûté le pruneau d’Agen ? Moelleux et succulent, c’est toute autre chose que les pruneaux secs et ratatinés qu’on nous forçait à manger à l’école.

Agen, dans le Lot-et-Garonne, est le centre d’expédition de la prune séchée et a donné le nom de pruneau d’Agen. On raconte que les croisés sont rentrés bredouilles du siège de Damas en Syrie, mais la légende veut qu’ils ont quand même rapporté le prunier de Damas que les moines ont hybridés avec les pruniers locaux pour donner une nouvelle variété baptisée ‘le pruneau d’Ente’ (du vieux français enter qui signifiait greffer).

Jadis on disposait les prunes sur des claies en bois ou de la paille pour les sécher à l’air libre. Plus tard, on a commencé à utiliser des fours à pain pour accélérer la déshydratation. De nos jours, les pruneaux mi-cuits sont tendance, non réhydratés et sans apport ni de sucre ni de conservateurs.

Les pruneaux d’Agen ont des qualités nutritionnelles exceptionnelles, se mangent sans être cuites ou se cuisinent à toutes les sauces aussi bien dans les recettes salées que sucrées. Les pruneaux d’Agen ne comptent pas pour des prunes ! Dégustez-en : ça vous fera peut-être une bonne surprise. Miam-miam!

Pour en savoir plus : http://www.pruneau.fr/ et pour voir un petit film: http://www.youtube.com/watch?v=P0-f14_B-wk

 

Français : Prune d'Ente Belle pruine sur le fr...

(Photo credit: Wikipedia)

THE AGEN PRUNE

Have you ever tried Agen prunes ? Succulent and delicious, they’re quite different to the dry, wrinkly prunes we were forced to eat at school.

Agen, in the le Lot-et-Garonne, is the commercial centre for dried plums and gave rise to the name ‘pruneau d’Agen’. It’s said that the crusaders came home empty-handed from the Seige of Damascus in Syria, but the story goes that they nevertheless brought back the Damascus plum tree which monks hybridised with local plum trees to give rise to a new variety known as  ‘le pruneau d’Ente’ (from the old French ‘ enter’ which meant ‘graft’).

In the old days, prunes were laid out in wooden fruit trays or on straw to be dried in the open. Later, people began to use bread ovens to speed up the dehydration. Nowadays, semi-cooked prunes are popular, not rehydrated and with no added sugar or preservatives.

Agen prunes have exceptional nutritional qualities, can be eaten without being cooked or can be cooked in every way imaginable, in both savoury and sweet dishes. Agen prunes don’t count for nothing! Try some: you may get a nice surprise. Yummy!

To find out more : http://www.pruneau.fr/ and to see a short film: http://www.youtube.com/watch?v=P0-f14_B-wk


PARIS PLAGES

juillet 23, 2013

Voilà, à partir du 20 juillet, les Parisiens n’ont plus besoin d’aller à la mer pour profiter des plaisirs de la plage.

Comme tous les étés depuis 2002, les Franciliens peuvent s’offrir des vacances au bord de la Seine. Le projet du maire socialiste de Paris, Bertrand Delanoë, de fournir un refuge pour les citoyens enfermés dans la chaleur étouffante de Paris en plein été, a fait un carton chez les riverains autant que chez les touristes (4 millions de visiteurs attendus).

Au départ il s’agissait d’une seule plage sur la Rive Droite. En 2006, on a ajouté une deuxième plage sur la Rive Gauche et en 2007 une troisième autour du Bassin de la Villette.

Les voies sur berges sont fermées à la circulation. Les automobilistes se plaignent, mais ceux qui sont obligés de rester dans la capitale à cause du travail ou qui ne peuvent pas se payer des vacances à la mer sont ravis de l’ambiance bon enfant, des milliers de tonnes de sable, des activités gratuites ouvertes à tous et des nombreuses possibilités de détente.

Les seules interdictions : faire bronzette seins nus ou se baigner dans la Seine.

English: A view of the Paris Plages 2009

Paris Plages  (Photo credit: Wikipedia)

PARIS PLAGES

There you go, from 20th July, Parisians no longer need to go to the seaside to enjoy the pleasures of the beach.

Like every summer since 2002, the inhabitants of the Paris area can treat themselves to a holiday by the Seine. Sociaistl mayor Bertrand Delanoë’s idea of providing a refuge for citizens stuck in the stifling heat of Paris in mid-summer has been a big hit with the locals as well as with tourists (4 million visitors expected).

Originally there was just one beach on the Right Bank. In 2006 a second was added on the Left Bank and in 2007 a third around the Bassin de la Villette.

The riverside expressways are closed to traffic. Car drivers complain, but people who are forced to stay in the capital because of work or who can’t afford to treat themselves to seaside holidays are delighted with the easy-going atmosphere, the thousands of tons of sand, the free activities open to everyone and the numerous ways of relaxing.

The only things you can’t do : sunbathe topless or bathe in the Seine.

 


POURQUOI LE MAILLOT JAUNE EST-IL JAUNE ?

juillet 19, 2013

Dimanche on verra la dernière étape du Tour de France 2013. Le dernier acte de ce grand spectacle annuel, joué pour la 100e fois cette année, aura lieu dans le théâtre emblématique du Champs-Élysées à Paris.

Autrefois, le seul signe distinctif du leader était un brassard vert. Pourquoi ça a changé ? Je regrette de vous informer que, au  moins à l’origine, la raison était purement et simplement commerciale.

D’après Michel Dalloni dans son livre 100 Questions sur le Vélo, les cyclistes sont tellement amateurs d’anecdotes qu’il n’y a pas de vérité historique. Pourtant il semble assez bien prouvé que les membres de la rédaction du journal L’Auto, organisateurs de la course en 1919, ont choisi le jaune pour faire remarquer le leader parce que leur journal était imprimé sur papier jaune (pour le distinguer des autres journaux sportifs qui étaient nombreux en France au début du 20e siècle). Ils ont donc inventé une manière simple mais efficace d’autopromotion.

Ils n’auraient pas pu savoir que, presque cent ans après, le maillot jaune porté par le gagnant de la Grande Boucle, serait devenu un des emblèmes sportifs les plus connus au monde.

Vous pouvez entendre Michel Dalloni parler de son ouvrage dans une courte vidéo:

http://www.lepoint.fr/dossiers/sport/tour-de-france/pourquoi-le-maillot-du-tour-de-france-est-il-jaune-07-06-2013-1677925_1606.php

 

Alberto Contador, winner of 2009 Tour de Franc...

Alberto Contador, winner of 2009 Tour de France, wearing the yellow jersey on the Champs-Élysées. (Photo credit: Wikipedia)

WHY IS THE YELLOW JERSEY YELLOW ?

Sunday will see the last stage of the 2013 Tour de France. The last act of this big annual spectacle, being run for the 100th time this year, will be played out in the iconic theatre of the Champs-Élysées in Paris.

In the past, the only sign distinguishing the leader was a green armband. Why did this change? Sorry to tell you that, at least at the outset, the reason was purely and simply commercial.

According to Michel Dalloni in his book100 Questions sur le Vélo’ (100 Questions about Cycling), cyclists are such lovers of anecdotes that historical truth doesn’t exist. However, it seems fairly well-documented, that the editorial team of the newspaper L’Auto (The Car), promoters of the race in 1919, chose yellow so that the leader would show up because their paper was printed on yellow paper (to distinguish it from other sports newspapers of which there were many in France at the beginning of the 20th century). They therefore came up with a simple but effective way of advertising themselves.

They couldn’t have know that, almost a hundred years later, the yellow jersey worn by the winner of the ‘Grand Boucle’(Big Loop) would have become one of the most well-known sporting emblems in the world.

You can listen to Michel Dalloni talking about his book in a short video

http://www.lepoint.fr/dossiers/sport/tour-de-france/pourquoi-le-maillot-du-tour-de-france-est-il-jaune-07-06-2013-1677925_1606.php

 


MARIANNE

juillet 16, 2013

Un nouveau timbre d’usage courant sera mis en vente dans les bureaux de poste français à partir d’aujourd’hui.

En France, depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, c’est Marianne, la figure allégorique de la République Française, qui illustre les timbres-poste (sauf entre 1977 et 1981). Depuis la présidence de Valéry Giscard d’Estaing, la série est renouvelée environ une fois par mandat présidentiel.

Marianne représente les valeurs républicaines contenues dans la devise Liberté Égalité Fraternité. Dévoilé à l’Élysée par François Hollande le 14 juillet, le nouveau timbre dépeint une Marianne belle et surtout jeune, portant un bonnet phrygien. Au bas du timbre, deux silhouettes d’enfants qui jouent avec un ballon rappellent que la jeunesse est censée être la priorité du mandat Hollande.

Marianne, c’est aussi le magazine iconoclaste d’actualités qui se veut provocateur. Pendant le quinquennat de Sarkozy, beaucoup de ses articles étaient anti-Sarkozy et on l’accusait d’avoir perdu son objectivité. Maintenant le dénigrement de Hollande l’a remplacé – même les hebdos de gauche ne sont pas immunisés contre la tendance actuelle au Hollande-bashing.

 

MARIANNE

A new national postage stamp will be on sale in French post offices from today.

Marianne, the allegorical emblem of the French Republic, has been featured on French stamps since the end of the Second World war (apart from between 1977 and 1981). Since Valéry Giscard d’Estaing’s presidency, there’s been a new series of stamps roughly once per presidential mandate.

Marianne represents the republican values contained in the motto ‘Liberté Égalité Fraternité’ (Freedom, Equality, Brotherhood). Unveiled by François Hollande at the Élysée on the 14th July, the new stamp depicts Marianne as beautiful and, in particular, young,wearing a Phrygian cap. At the bottom of the stamp, two silhouettes of children playing with a ball serve as a reminder that youth is supposed to be the priority for Hollande’s term of office.

Marianne is also the iconoclastic current affairs magazine which purports to be provocative. During Sarkozy’s five-year term, many of its articles were anti-Sarkozy and it was accused of having lost its objectivity. This has now been replaced by an Hollande smear campaign – even left-wing weeklies aren’t immune to the current trend of Hollande-bashing.