LES BISTROTS EN DANGER ?

Il est loin le temps où le fast-food, la soi-disant ‘malbouffe’, était un sujet qui fâchait beaucoup de français. Le démontage du McDonald’s en chantier à Millau est perdu dans la nuit du temps. Le resto a vite été reconstruit, l’altermondialiste José Bové a passé quelques semaines en prison et il est maintenant député européen. Pour McDonald’s, la France est le deuxième marché dans le monde.

La donne n’est plus la même, puisque pour la première fois, le chiffre d’affaires de la restauration rapide a dépassé celui des restos traditionnels – 34 milliards d’euros de vente en France en 2012. Les Français sont les deuxièmes consommateurs de pizza au monde, derrière les États-Unis.

Un taux de croissance record témoigne du fait que les bistrots ne sont plus capables de concurrencer les fast-foods, ni en termes de prix ni en termes de rapidité de service. Les pauses déjeuner de deux heures ne sont plus tendance –de nos jours, beaucoup de Français ne passent en moyenne qu’une demi-heure à casser la croûte. Ils dépensent une moyenne de 7 euros pour leur déjeuner.

La chaîne britannique Prêt-à-Manger fait partie de cette explosion. Elle s’est installée récemment à Paris avec son offre un peu plus saine et diététique où les calories sont marquées sur tous les emballages. Le pays de la gastronomie est bien devenu le paradis de la restauration rapide.

 

A pair of In-N-Out cheeseburgers.

(Photo credit: Wikipedia)

BISTROTS IN DANGER ?

It’s ancient history now, the time when fast food, so-called ‘junk’ food, was a subject which made a lot of French people angry. The dismantling of the McDonald’s being built in Millau is lost in the mists of time. The restaurant was quickly rebuilt, the antiglobalist José Bové spent a few weeks in prison and then became a Euro MP. France is McDonald’s second biggest market in the world.

Things have changed and for the first time the turnover for fast food has overtaken that of traditional restaurants – 34 billion euros worth of sales in France in 2012. The French are the world’s second biggest pizza eaters, after the United States.

This record growth rate goes to show that bistros are no longer able to compete with fast food outlets, neither in terms of price nor speed of service. Two-hour lunch breaks are no longer in fashion – nowadays many French people only spend half an hour on their lunchtime snack on which they spend an average of 7 euros.

The British chain Prêt-à-Manger is part of this explosion. It recently set up in Paris with its healthier, more balanced offering where the calories are shown on all the packaging. The country famous for its gastronomy has certainly become a paradise for fast food.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :