DEVANT LE KIOSQUE (3 )

Vous vous trouvez perplexe devant le kiosque ? Vous restez sidéré par l’embarras du choix? Quel hebdo acheter pour améliorer votre français?

Cet article est le troisième d’une série qui fait ressortir quelques hebdomadaires français parmi les plus connus.

Do you find yourself stumped at the newsstand? Are you staggered by the huge choice? Which weekly magazine should you buy to help you improve your French?

This post is the third in a series highlighting some of the most well-known French weeklies.

 

Homme lisant le canard

Homme lisant le canard (Photo credit: matteoartizzu)

DEVANT LE KIOSQUE (3 )

Le Canard Enchaîné  –  ‘Notre métier c’est d’informer et de distraire nos lecteurs avec du papier journal et de l’encre’

Il n’y en a qu’un comme ça : un hebdomadaire à gros tirage, avec une présence Internet quasi inexistante, qui ne permet pas de publicité, et qui est pourtant en très bonne santé.

Fondé en 1915, Le Canard est devenu une institution. Huit pages de satire, d’humour, de caricatures et de révélations à faire trembler les gouvernements.

On peut l’assimiler  au Private Eye britannique avec son journalisme d’investigation, son style satirique, ses interviews imaginaires et ses caricatures. Il cible le lecteur ‘moyen’ en utilisant des mots entendus au zinc. Plusieurs expressions populaires lui sont attribuées, comme minute papillon, étranges lucarnes et bla-bla-bla.

Quelle est l’origine de ce nom bizarre ? Il fait allusion au journal radical L’homme libre qui était l’objet de censure gouvernementale au début de la première Guerre Mondiale et qui a changé son nom à L’homme enchaîné. Un canard est aussi un mot argotique qui veut dire journal, ou une rumeur salace.

Aligné politiquement ni à la gauche ni à la droite, Le Canard sort le mercredi, bourré d’articles rédigés à la main par sa petite équipe de journalistes doués,  dont les sources dénonciatrices fiables se cachent au sein du gouvernement, des services de renseignements et de l’armée. On dit que c’est le seul journal capable de faire peur aux politiques. Si vous voulez plonger dans la vie politique française, achetez-vous un Canard.

 

Le Canard Enchaine

Le Canard Enchaine (Photo credit: SteveR-)

AT THE NEWSSTAND (3)

Le Canard Enchaîné  (The Chained Duck) –  ‘Our job is to inform and amuse our readers with pen and paper’

It’s unique: a weekly magazine with a wide circulation and virtually no Internet presence which doesn’t allow any advertising and which nevertheless has a healthy readership.

Founded in 1915, ‘Le Canard’ has become an institution. Eight pages of satire, humour and revelations which can make governments tremble.

It’s sometimes compared to Britain’s ‘Private Eye’ with its investigative journalism, its satirical style, its bogus interviews and cartoons. It targets the ‘average’ reader by using the sort of language you’d hear in the pub. It’s been the source of several popular expressions like minute papillon (hold on), étranges lucarnes (strange windows, i.e. television) and bla-bla-bla (waffle).

Where does its strange name come from? It’s a reference to a radical newspaper ‘L’homme libre’ (the free man) which was censored by the government at the start of the First World War and changed its name to ‘L’homme enchaîné’ (the chained man). ‘Canard’ is also a slang word for a newspaper or a salacious rumour.

Politically aligned to neither left nor right, the ‘Canard’ comes out on Wednesdays, full of articles written by hand by its small team of talented journalists whose reliable whistle-blowing sources are hidden at the heart of government, the intelligence services and the military. It’s said that it’s the only paper that can strike fear into the hearts of politicians. If you want to immerse yourself in French politics, buy yourself a ‘Canard’.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :