SARKO DÉFRAYE LA CHRONIQUE DE NOUVEAU

Nicolas Sarkozy aurait préféré ne pas être propulsé sous les projecteurs suite à sa mise en examen pour abus de faiblesse dans la longue affaire Bettencourt. Mais les médias prennent un malin plaisir à commenter sa disgrâce potentielle.

Liliane Bettencourt, veuve de l’ancien ministre André Bettencourt, est censée être la personne la plus riche en France. Héritière de L’Oréal, sa fortune est estimée à 30 milliards de US$. Âgée de 90 ans, elle est soupçonnée de fraude fiscale, grâce aux écoutes téléphoniques pirates du journal en ligne Médiapart.

On prétend que la campagne présidentielle de 2007 de  Nicolas Sarkozy a été financée illégalement par Madame Bettencourt. D’après un rapport d’un député cité sur www.atlantico.fr, 700 000 personnes sont actuellement jugées « incapables » en France. Matière à réfléchir.

Plusieurs politiques profitent de l’occasion pour lancer une vanne contre le juge d’instruction, Jean-Michel Gentil, responsable de l’affaire. Une lutte de pouvoir entre l’exécutif et le judiciaire est du domaine du possible.

This image shows Nicolas Sarkozy who is presid...

 (Photo credit: Wikipedia)

 

SARKO BACK IN THE HEADLINES

Nicolas Sarkozy would have preferred not to be in the limelight again following his investigation for ‘abus de faiblesse’ (fraudulent abuse of a person’s weakness) in the long-running Bettencourt affair. But the media are gleefully commenting on his potential disgrace.

Liliane Bettencourt, widow of former minsiter André Bettencourt, is reputed to be the richest person in France. The L’Oréal heiress’ fortune is estimated at 30 billion US$. Aged 90, she is suspected of fiscal fraud, thanks to phone hacking by the online newspaperMédiapart.

It’s alleged that Nicolas Sarkozy’s 2007 presidential election campaign was illegally financed by Mrs Bettencourt. According to a report by a French MP quoted on www.atlantico.fr, 700,000 people in France are currently considered to be “incapable”. Food for thought.

Several politicians are seizing the chance to have a go at the investigating judge in charge of the case, Jean-Michel Gentil. A power struggle between the executive and the judiciary is not beyond the realms of possibility.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :