BOBO – EST-CE UN TERME PÉJORATIF ?

Le terme bobo a été créé par un journo américain, David Brooks, en 2000. C’est un raccourcissement de bourgeois-bohème (à ne pas confondre avec le mot enfantin bobo, qui signifie une petite blessure).

Les bobos originaux habitaient aux États-Unis, mais c’est en Europe et surtout en France qu’on retrouve les meilleurs exemples de l’espèce. Selon Anne de Kinkelin, journaliste chez aufeminin.com, le bobo lit Frédéric Beigbeder, s’habille chez GAP, mange bio, vote écolo, hait la mondialisation tout en possédant un porte-feuille d’actions boursières et jongle avec les paradoxes comme avec son iphone. On ne naît pas bobo, on le devient.

Mais c’est peut-être le chanteur Renaud qui décrit les bobos de la manière la plus révélatrice. Il les définit dans sa chanson Les Bobos comme une classe entre les bourges et les prolos, pas loin des beaufs, et cite de nombreuses célébrités qui figurent en bonne place dans cette culture. Il critique les bobos, en avouant qu’il fait aussi partie du lot.

Le meilleur équivalent anglais du bobo semble être hipster.

http://www.lyricsmania.com/les_bobos_lyrics_renaud.html

 

Renaud

Renaud (Photo credit: Alain Bachellier)

 

IS BOBO A PEJORATIVE TERM ?

The term bobo was coined by an American journalist, David Brooks in 2000. It’s short for bourgeois-bohème (not to be confused with the child’s word bobo which means a minor injury).

The original bobos lived in the USA, but it’s in Europe and particularly in France that the best examples of the species are to be found. According to Anne De Kinkelin, a journalist at aufeminin.com, bobos read Frédéric Beigbeder, buy their clothes at GAP, eat organic, vote green, are anti-globalisation but have share portfolios and juggle with paradoxes like they do with their iphones. You’re not born a bobo, you become one.

But perhaps it’s the singer Renaud who describes bobos in the most revealing way. He defines them in his song Les Bobos as a class somewhere between the bourgeoisie and the proletariat, not far off les beaufs (narrow-minded conformists) and cites numerous celebrities who feature widely in the culture. He criticises the bobos, whilst admitting that he’s one himself.

The best English equivalent of a bobo seems to be a hipster.

http://www.lyricsmania.com/les_bobos_lyrics_renaud.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :