QUI PORTE LA CULOTTE?

Pantalon ou jupe ? C’est la question matinale que se posent des millions de femmes. Mais saviez-vous que, avant le 31 janvier 2013, si une Parisienne choisissait un pantalon, à strictement parler, elle transgressait la loi ?

Non, ce n’est pas une blague. C’est seulement à partir de cette date qu’une femme française a le droit de porter un pantalon. Une loi vieille de deux siècles obligeait toute femme qui voulait s’habiller ‘en homme’ à se présenter à la préfecture de police avec un certificat médical.

Au 19e siècle, la tenue vestimentaire des femmes a fait partie du combat de la condition féminine. L’écrivain George Sand ne se contentait pas de porter un prénom masculin et de fumer le cigare, elle a lancé la mode du port du pantalon pour les femmes.

Bien que la loi ne soit plus appliquée depuis longtemps, plusieurs députés ainsi que le mouvement féminin Ni Putes Ni Soumises, entre autres, ont dû faire campagne pour son abolition. Mais voilà, mesdames, ça y est, la prochaine fois que vous allez en France, vous pouvez porter votre jean en toute confiance !

Lady in trousers: a disgrace!

Lady in trousers: a disgrace! (Photo credit: jinterwas)

WHO WEARS THE TROUSERS ?

Trousers or skirt ? That’s the question millions of women ask themselves every morning. But did you know that, until the 31st January 2013, if a Parisienne chose trousers, strictly speaking, she was breaking the law?

No, it’s not a joke. It’s only from this date that a French woman has the right to wear trousers. A two hundred year-old law meant that any woman wanting to dress ‘as a man’ had to go the police station with a medical certificate.

In the 19th century, women’s clothing became part of the fight for women’s rights. The author George Sand didn’t just take a man’s first name and smoke cigars, she started a fashion for women to wear trousers.

Although the law hasn’t been applied for a long time, several MPs as well as the feminist movement ‘Ni Putes Ni Soumises’ (Neither Prostitutes Nor Slaves), amongst others, had to campaign for its abolition.

But there we are, ladies, that’s it, next time you go to France, you can wear your jeans without fear of arrest!

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :