FAIRE LA MOUCHE DU COCHE

FAIRE LA MOUCHE DU COCHE

On connaît tous quelqu’un qui est coupable de faire la mouche du coche. Le point faible de cette personne est de se sentir indispensable quand, en effet, ils ne contribuent rien.

L’expression s’inspire directement de la fable de Jean de La Fontaine Le coche et la mouche. Celle-ci raconte l’histoire d’une diligence en difficulté et de la mouche qui énerve les chevaux avec son bourdonnement et insiste qu’elle est responsable de l’arrivée en haut de la colline. En réalité c’est le fait que les voyageurs sont descendus de la coche pour l’alléger qui a résout le problème.

La fable souligne le défaut de personnalité de certains qui se croient sortis de la cuisse de Jupiter, se mêlent de tout et font souvent plus de mal que de bien.

Vous pouvez lire la fable Le Coche et la Mouche : http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/jean_de_la_fontaine/le_coche_et_la_mouche.html

Bien d’autres expressions se servent des mouches, comme, par exemple, prendre la mouche, faire mouche, quelle mouche t’a piqué, regarder voler les mouches et c’est la mouche dans la sauce.

 

 

English: Jean de La Fontaine

English: Jean de La Fontaine (Photo credit: Wikipedia)

FAIRE LA MOUCHE DU COCHE

We all know someone guilty of being a busybody. This person’s weak point is to think that they’re indispensable when, in fact, they aren’t doing anything useful.

The expression comes direct from Jean de la Fontaine’s fable ‘Le coche et la mouche’ which tells the story of a coach in difficulties and the fly which annoys the horses by buzzing around and insists that she is responsible for the safe arrival of the coach at the top of the hill. In reality, it’s the fact that the passengers got out of the coach to lighten the load which solved the problem.

The fable underlines the personality defect of people who think they’re the bees’ knees, meddle in everything and often do more harm than good.

You can read the fable ‘The Coach and the Fly’:

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/jean_de_la_fontaine/le_coche_et_la_mouche.html

Many other expressions make use of flies: such as for example, ‘prendre la mouche ‘(to get into a huff), ‘faire mouche’ (to score a bull’s eye, go straight to the point),  ‘quelle mouche t’a piqué?’ (what’s got into you?),’regarder voler les mouches’ (to not pay attention) andc’est la mouche dans la sauce’ (it’s the fly in the ointment).

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :