DES PENSÉES IRRÉALISTES?

Est-ce que j’ai des pensées irréalistes si je dis que les Français commencent à se rendre compte de l’invasion dangereuse de leur langue par l’anglais ?

Chaque matin, quand j’écoute la radio française, j’entends des journalistes utiliser des expressions cueillies directement de l’anglais. Ce matin, c’était du ‘wishful thinking’. Prendre ses désirs pour des réalités est une occupation banale à laquelle des individus de tous les pays se livrent de temps en temps et j’en suis pas immunisée.

J’ai aussi remarqué récemment une pléthore d’articles dans les journaux et sur les sites Internet qui critiquent cette anglicisation du français. D’accord si c’est un nouveau concept pour lequel il n’existe pas encore un mot français convenable ( mais mieux vaut en inventer un), mais pourquoi on se sent obligé d’emprunter ces mots et phrases anglais quand il existe déjà un équivalent français parfaitement utilisable ? À quoi bon ? On ne peut pas dire que ça enrichit la langue.

Georges Planelles, l’auteur du livre de référence 1001 Expressions Préférées des Français, a écrit récemment sur www.atlantico.fr, que ‘un des derniers tics de langage (ou expressions énervantes) est : « Ça le fait », traduite littéralement de l’anglais « that does it ».

Eh bien, pour moi, amoureuse de la langue française, ça ne le fait pas du tout.

http://www.atlantico.fr/decryptage/fait-plus-top-5-expressions-et-autres-abus-langage-plus-enervants-georges-planelles-595442.html#9UHoMBGtPCyk7U5o.99

English: The cover of the first Larousse Frenc...

The cover of the first Larousse French dictionary in 1856. (Photo credit: Wikipedia)

WISHFUL THINKING

Is it wishful thinking on my part that the French are beginning to realise that there’s a dangerous invasion of their language by English going on?

Every morning when I listen to the French radio, I hear journalists using expressions culled directly from English. This morning it was ‘du wishful thinking’. ‘Prendre ses désirs pour des réalités’ (wishful thinking) is a common occupation which people all around the world indulge in from time to time and I’m not immune.

I’ve also recently noticed  a plethora of articles in newspapers and on websites criticising this anglicisation of French. OK, if there’s a new concept for which a suitable French word doesn’t yet exist (but it would be better to invent one), but why do people feel obliged to borrow these English words and phrases when French already has perfectly good equivalents? What’s the point? You can’t say that it’s enriching the language.

Georges Planelles, author of the reference book 1001 Expressions Préférées des Français (1001 Favourite French Expressions), recently wrote on www.atlantico.fr, that one of the latest language quirks (or annoying expressions) is  « Ça le fait », a literal translation of the English « that does it ». 

Well, for me, a lover of the French language, it just doesn’t do it.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s