LA FIN DU MONDE À LA FRANÇAISE

Si les prédictions des Mayas vous font peur, précipitez-vous vers l’Aude dans le sud-ouest de la France, car c’est là que se trouve le seul endroit qui serait épargné de l’apocalypse prévue pour le 21 décembre.

Les zozos, les curieux et les journalistes, tous vont envahir la petite commune de Bugarach pour profiter de l’occasion unique de monter sur le radeau de la Méduse au moment de la fin du monde. Heureusement que les journos au moins seront sauvés.

Les 200 habitants s’énervent de cette atteinte à leur vie privée, les quelques commerçants s’en régalent. Même ceux qui habitent loin de la bourgade s’amusent à arnaquer les crédules avec des offres de prières à 60 euros la pièce.

Mais parmi toute cette loufoquerie, on ne devrait peut-être pas oublier que l’horloge file à grande vitesse. La terre est sur le point de basculer du point de vue du changement climatique irréversible et même si la terre n’implose pas ce jour de décembre, nous serions prudents de redoubler nos efforts pour empêcher des dégradations irréparables à notre planète.

Entretemps, superstitieux ou non, croisons les doigts …

 

Bugarach Village 1

Bugarach Village 1 (Photo credit: marcovdz)

THE END OF THE WORLD FRENCH-STYLE

If the Mayans’ predictions frighten you, hurry down to the Aude in the south-west of France, as this is reputedly the only place which will be spared the apocalypse  predicted to take place on 21st December.

The nutters, the curious and the press will all be invading the little village of Bugarach to avail themselves of this unique opportunity to get on Medusa’s raft when the world ends. How fortunate that journalists at least will be saved.

The 200 inhabitants are annoyed by this invasion of their privacy, the few shopkeepers are delighted with it. Even people living a long way from the village are enjoying ripping off the gullible with offers of prayers at 60 euros a throw.

But amidst all this craziness, we perhaps shouldn’t forget that time is ticking away. The earth is at the tipping point as far as irreversible climate change is concerned and that, even if earth doesn’t implode on this day in December, it would be as well to try harder to stop the irreparable degradation of our planet.

Meanwhile, superstitious or not, let’s cross our fingers …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :