APRÈS ASTÉRIX, C’EST LE TOUR D’OBÉLIX

Les aventures cinématiques de deux Gaulois dans une Europe occupée par les Romains ont connu un grand succès en France. Astérix, alias Christian Clavier, a déjà déménagé à Londres. Maintenant c’est Gérard Depardieu, qui a joué le rôle d’Obélix, qui abandonne son pays natal pour aller vivre en Belgique.

Depardieu est presque un monument national avec plus de 170 films à son actif, mais pour le député socialiste Yann Galut, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Il propose que les exilés fiscaux soient déchus de leur nationalité française. On accuse Depardieu de vouloir le beurre et l’argent du beurre et d’avoir une attitude anti-patriotique.

L’acteur fera désormais partie du gotha d’industriels, de sportifs, de chanteurs et de vedettes du showbiz qui ne cachent par leur opposition aux propos fiscaux du gouvernement et se sont installés dans le pays voisin où il n’y a pas d’impôt sur la fortune, ni de taxation des plus-values.

La solution serait évidemment une harmonisation fiscale, au moins au sein de la zone Euro. Entretemps, le regard humoristique de LouPhoque sur Twitter apporte un nouvel éclairage sur la situation :

« La Belgique nous a donné Brel. On leur donne Depardieu. Pourvu qu’ils ne nous demandent pas la différence. »

 

Français : Gérard Depardieu au festival de Cannes

Gérard Depardieu au festival de Cannes (Photo credit: Wikipedia)

 

 

AFTER ASTÉRIX, IT’S OBÉLIX’S TURN

The cinematic adventures of two Gauls in Roman-occupied Europe have been a big hit in France. Astérix, aka Christian Clavier, has already moved to London. Now it’s Gérard Depardieu, who played the part of Obélix, who is abandoning his native country to go and live in Belgium.

Depardieu is a national institution with more than 170 films under his belt, but for the socialist MP Yann Galut, it was the straw that broke the camel’s back. He’s proposing that tax exiles be stripped of their French nationality. Depardieu is accused of wanting to have his cake and eat it and of being unpatriotic.

From now on, the actor will be part of the elite of industrialists, sportspeople, singers and showbiz stars who don’t attempt to hide their opposition to the government’s fiscal proposals and have taken up residence in neighbouring Belgium where there’s no wealth tax and no capital gains tax.

Obviously fiscal harmonisation, at least within the Euro zone, would solve the problem,. Meanwhile, LouFoque’s humorous comments on Twitter put a new slant on the situation:

“They gave us Brel. We’re giving them Depardieu. Let’s hope they don’t ask us to make up the difference. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :